Les voitures électriques

Sommes-nous en train d'entrer dans l'ère des voitures électriques au Canada ?

Les voitures électriques

Les voitures électriques sont deplus en plus populaires, mais pourraient-elles un jour dominer le marché canadien ?

Il n'y a actuellementqu'environ 28 000 voitures électriques sur les routes du Canada,mais ce nombre commence à augmenter. Reste à savoir dans quellemesure ?

Conduire une voiture àbatterie peut sembler être une bonne idée en Californie, où lesvoitures ont commencé à gagner en popularité. Mais de nombreuxCanadiens, qui se méfient toujours de la performance de leursvéhicules dans nos climats hivernaux plus froids, ont attendu avecimpatience de voir si l'amélioration de la durée de vie et del'efficacité de la batterie en ferait une option viable pour lesrégions nordiques. Par conséquent, les taux d'achat ici ont étéplus lents.

Comme les véhicules électriques ont gagné en popularité au cours de la dernière décennie dans d'autres régions, les fabricants d'automobiles commeFord, Nissan et Chevrolet ont commencé à offrir plus d'optionshybrides et entièrement électriques. Avec plus de choix et dedisponibilité en perspective, il est possible de s'attendre à ceque les Canadiens commencent à opter pour ces options efficaces etrespectueuses de l'environnement. Les voitures électriques


À quelle vitesse les Canadiens se tournent-ils vers les voitures électriques ?

Selon une étude réaliséeen 2015 par l'Université Simon Fraser, plus d'un tiers des Canadienssont prêts à acheter un véhicule électrique rechargeable. Leschercheurs ont interrogé 1 754 acheteurs de voitures à qui on aprésenté de l'information sur les véhicules à essence, hybrides,hybrides plug-in et électriques à batterie des voitures génériques,et ils ont demandé quel type de véhicule ils préféreraient.

Plusieurs des répondantsont indiqué que, bien qu'ils aiment l'idée d'un véhiculeélectrique alimenté par batterie, ils estiment qu'il est plus sûrde choisir un véhicule leur permettant de se rabattre sur leurmoteur hybride à essence en cas de panne de batterie.

Commentles voitures électriques seront-elles adaptées aux hivers canadiens?

Pour de nombreuxCanadiens, le principal obstacle à l'investissement dans un véhiculeélectrique est l'incertitude quant à leur fonctionnement à destempératures inférieures à zéro. Les batteries fonctionnent moinsefficacement par temps froid, ce qui signifie que les voituresélectriques ont une autonomie plus longue dans les climats plustempérés, comme en Californie, par rapport aux hivers froids etglacés que nous connaissons ici.

Pour étudier l'effet quenos hivers rigoureux et impitoyables peuvent avoir sur lesperformances des véhicules électriques, examinons comment un paysaux climats similaires a intégré l'utilisation de véhiculesélectriques : la Norvège.

La Norvège dispose dediverses mesures incitatives pour les véhicules électriques, ce quien fait une option populaire pour les automobilistes du payseuropéen. Au cours des neuf premiers mois de 2015, par exemple, lesvoitures électriques ont représenté plus de 20 % de tous lesvéhicules nouvellement immatriculés. Et à la fin de 2016, il yavait plus de 100 000 véhicules électriques sur les routesnorvégiennes.

Le climat de la Norvège,comparable à celui du Canada, n'a pas semblé dissuader lesacheteurs norvégiens. Bien qu'il soit vrai que la performance desvéhicules électriques soit affectée par les températures plusfroides, les véhicules à plus longue portée sont mis à l'essai etdéployés, ce qui pourrait bientôt devenir des options abordablespour le Canadien moyen.

Voitures électriques au Canada

En fait, unconcessionnaire de Chevrolet, Bourgeois Chevrolet à Rawdon, auQuébec, a déjà ajusté sa concession pour vendre presqueexclusivement des véhicules hybrides plug-in Volt. Cette région dupays peut aussi voir de fortes chutes de neige et de la pluieverglaçante au quotidien pendant l'hiver, de sorte qu'il est évidentque l'option hybride peut faire face aux éléments.

Adaptationdes véhicules électriques pour les longues distances

L'autonomie des batteriesest une autre grande préoccupation des automobilistes canadienslorsqu'il s'agit d'investir dans un véhicule électrique. Avec unegéographie aussi vaste et étendue, nous pouvons passer des heures àfaire des voyages d'une ville à l'autre, ou à traverser le paysavec des amis et des êtres chers à la recherche d'aventures. Celan'est peut-être pas possible avec de nombreux véhicules électriquesactuels.

Actuellement, lesvéhicules Tesla sont les seuls véhicules électriques entièrementalimentés par batterie qui ont une autonomie officielle de plus de200 miles par charge (ils vantent une autonomie de plus de 370km pourle modèle S dans des conditions moyennes de conduite sur autoroute,et une autonomie de 475km pour le modèle X). Mais les Canadiens quicraignent d'être laissés pour compte peuvent se tourner versd'autres options. En effet, depuis 2017, la plupart des grandsfabricants automobiles, y compris Volkswagen et GM, ont entamé laproduction de véhicules électriques à plus longue portée.

L'électricité est-elle l'avenir du camionnage longue distance ?

Un domaine qui pourraitbénéficier énormément des progrès réalisés dans la technologiedes batteries est celui des camions électriques à longue distance.

L'Europe expérimenteactuellement une technologie de charge rapide pour les véhiculesélectriques de grande taille, comme les stations de chargeélectrique aériennes Volvo utilisées pour les bus en Suède, enAllemagne et au Luxembourg.

Aux États-Unis, uneentreprise appelée Proterra a fait l'expérience de systèmes decharge à haute tension qui permettent de recharger des batteries debus électriques pour un trajet de 48 kilomètres en aussi peu que 10minutes.

Ces améliorations de latechnologie de charge ne sont pas seulement de bon augure pour lesvéhicules électriques à grande échelle; les progrès de latechnologie de charge rapide peuvent être réduits pour répondre àla demande actuelle des consommateurs et l'améliorer.

Un avenir prometteur

Avec les progrès auniveau de la durée de vie des batteries, du temps de charge et dunombre de marques et de modèles introduits sur le marché canadiende l'automobile chaque année, vous verrez plus de voituresélectriques sur les routes canadiennes à l'avenir. Et il se peutque vous soyez assis dans l'une d'entre elles.